SUR LE PANAMACulture

L'ISTHME INTERNATIONAL

Panama possède une diversité culturelle qui rend ce pays unique dans la région. Un des plus grand contributeurs à la richesse de sa culture est la présence constante de visiteurs provenant des quatre coins du monde. L'origine de ce mélange singulier vient sans doute du fait que Panama soit le trait d'union entre deux continents. De plus, la forte connexion de ce pays avec les mers le rend semblable à une île des Caraïbes.

Au milieu des Amériques, cette petite bande de terre est considérée comme un véritable "melting pot" de races. Avec plus de 3 millions et demi d'habitants, sa population est composée de 67% de métis (amérindiens et européens), 14% de noirs, 10% de blancs, 6% d'amérindiens (peuples indigènes) et de 3% d'origines ethniques variées. Ce mélange est particulièrement riche parce que même si il vient d'un large éventail d'origines et de traditions très diverses, il a été stimulé par l'atmosphère de tolérance et d'harmonie qui a toujours régné sur le territoire.

Bien que la liberté de religion soit respectée, la majorité de la population est catholique, et c'est cette religion qui est la plus profondément liée aux traditions et expressions culturelles du Panama. Dans l'intérieur du pays, par exemple, les plus grandes célébrations sont liés à de nombreux saints.

Le carnaval de Panama est une des célébrations liée aux croyances catholiques. Les carnavals se déroulent à l'échelle nationale durant les quatre jours qui précédent le carême.

La Pollera est le nom utilisé en Amérique latine et en Espagne pour désigner un type de costume connu pour ses détails délicats. Les jupes sont faites de matériaux tels que le coton ou la laine, et sont très souvent décorées de façon colorée utilisant des techniques variées, comprenant la broderie et le laçage de motifs floraux.

On estime que la Pollera provient d'une robe espagnole venant du 16ème ou 17éme siècle. Elle était transmise aux femmes de classes moyennes et populaires en tant que version moins élaborée dans laquelle elles menaient leur tâches quotidiennes ou assistaient à des célébrations régionales. Dans beaucoup de pays d'Amérique latine, la Pollera est utilisée comme un costume folklorique. Au Panama la robe entière est nommée Pollera, cependant, dans certains pays le nom fait juste allusion à la jupe.